Zoeken


Dr. Bruno Couillaud

Interview with Dr. Bruno Couillaud (Institut de Philosophie Comparée - Paris) - 15-03-2005

 

Couillaud BrunoDr. Couillaud is author and translator of among others

Thomas d'Aquin, L'astrologie. Les opérations cachées de la nature. Les sorts. Ed.: B. Couillaud. (Sagesses médiévales: Les Belles Lettres, Paris, 2008) 160 pp.

Raisonner en vérité. Traité de logique. Analytique, dialectique, rhétorique, sophistique». (François-Xavier de Guibert, Paris, 2003) 553 pp.

Thomas d'Aquin, Commentaire du Peryermenias. Ed. B. Couillaud (Sagesses médiévales:Les Belles Lettres, Paris 2004) 230 pp.


1. Pourriez-vous vous présenter à nos lecteurs du site web? (éducation, position actuelle, etc.)

Diplômé de la Faculté libre de Philosophie Comparée - IPC - (Fondée en 1969 - Paris) et de l'université Paris IV Sorbonne (doctorat), je suis actuellement professeur à l'IPC, laquelle est devenue depuis l'IPC - Facultés libres de Philosophie et de Psychologie. Titulaire de la chaire de logique.

Marié, six enfants. Résidant à Ville d'Avray (ouest parisien).

 

2. Quels sont les cours que vous enseignez actuellement et pourriez-vous nous dire quelques mots sur votre recherche en cours ?

Les cours de logique sont répartis sur les années de licence et de maîtrise en philosophie, en logique fondamentale (logique dite aristotélicienne ou naturelle pour la distinguer de la logique symbolique et mathématique) en dialectique (topique) en rhétorique (raisonnement dans les matières pratique et destinée à la parole en public) et en sophistique (étude des raisonnements fallacieux).

Cours aux séminaristes et aux élèves d'autres disciplines.

Module en philosophie de formation continue pour enseignants ou professionnels.

Recherches sur la connaissance des instruments de la logique, la critique de la connaissance ; le commentaire des Seconds Analytiques d'Aristote par Thomas ; les lieux dialectiques des Topiques ; la pédagogie « grand public » des outils de la raison droite ; les erreurs et sophismes des penseurs qui orientent les grands débats d'idées contemporains (bioéthique principalement).

 

3. Pourriez-vous élaborer sur l'essentiel que vous avez appris de saint Thomas ?

La joie dans le travail intellectuel et la nécessaire humilité de ce travail.

Savoir distinguer sans séparer. La connaissance du réel et le sens de la vérité, spécialement à travers la fidélité à un philosophe qui reste le principal maître de st Thomas en philosophie : Aristote.

L'équilibre entre la raison et la foi. La hiérarchie de toutes les disciplines du savoir et leur unité. Les différents modes de procéder dans les sciences spéculatives et pratiques d'une part et au sein des sciences spéculatives elles-mêmes d'autre part (métaphysique, science de la nature et mathématique).

L'aptitude de l'esprit à comparer au réel les pensées des autres courants de la philosophie durant l'histoire et particulièrement aux temps modernes ; savoir saisir le génie des grands en pointant leur limite pour se préserver de l'historicisme et du relativisme.

 

4. Les personnes qui ont profondément influencées votre pensée, qui sont-elles ?

Penseurs historiques : Platon, Aristote, Augustin, Thomas d'Aquin.

XXe : K. Wojtyla - Jean-Paul II, Pie XII, J. Maritain, E. Gilson, M. Clément, M. Dionne, C. de Koninck, R. Verneaux, A. Lizotte, A. Clément.

Penseurs qui stimulent ma recherche ; Descartes, Hume, Kant, Husserl, Sartre.

 

5. L'actualité du pensée de saint Thomas, dans quoi consiste-elle à votre avis ?

Le réalisme modéré face à l'agnosticisme métaphysique et gnoséologique et au scepticisme ; une philosophie de l'être, de la substance face aux pensées de la relation, du langage, de la technique...

Les modes de procéder dans les sciences face au scientisme et à tous les discours réductionnistes de LA méthode (différence pratique et spéculatif ; différence rationabiliter, disciplinabiliter et intellectualiter) ; rôle de la logique, l'instrument commun du savoir ; unité et distinction raison/Révélation

 

6. La situation actuelle du thomisme en France. Comment peut-on la caractériser?

Paradoxale : éclatement entre la marginalisation dont la pensée de saint Thomas est l'objet dans de nombreux cercles intellectuels catholiques (universités catholiques principalement, écoles de formation religieuses) et un renouveau d'intérêt suscité par la Faculté Libre de Philosophie, les dominicains de Toulouse, certains penseurs isolés (dominicains, professeurs, animateurs de site internet, écrivains) mais féconds et certains cercles « thomistes ».

En règle générale, en France, Thomas est vu comme un penseur daté, selon les présupposés de l'historicisme ; la philosophie en France a une certaine audience en raison de l'enseignement obligatoire dont elle bénéficie en classe de terminale, aussi voit-on Thomas apparaître ici ou là, dans tel programme d'étude ou de concours, mais ce n'est jamais dans l'esprit d'une formation à la pensée du réel, organique et en vérité, mais dans l'esprit de l'étude d'un penseur médiéval . La France souffre aussi de son esprit de division en chapelles (toi tu es de Paul, toi d'Apollos...) !

 

7. Quelles sont vos publications significantes ?

COUILLAUD, B., Raisonner en vérité - Traité de logique : analytique, dialectique, rhétorique, sophistique, éd. Francois-Xavier de Guibert, Paris, 2003.

COUILLAUD, B. & M., Thomas d'Aquin, Commentaire du traité de l'Interprétation d'Aristote - int., trad. et notes, Les belles Lettres, coll. Sagesses médiévales, Paris, Avril 2004.

En préparation une traduction de trois opuscules de Thomas : De judiciis astrorum, De occultis operationibus naturæ, De sortibus.

Je vous remercie d'avance de votre attention

 

Free counter and web stats